Ville de Site 1000, Village d'hier, Village d'aujourd'hui

Europe > France > Aquitaine > Lot et Garonne > Communauté des communes de Pays de Lauzun > Agnac

Découvrir la commune

Origine du nom

L’origine de son nom peut s’expliquer par au moins deux hypothèses.
La première nous renvoie à l’antiquité gallo-romaine. Agnac pourrait dériver du nom d’un propriétaire terrien local : Annius, évoluant peu à peu en Annium et Agnacum. D’autre part, Agnac se rapproche du latin Agni Aqua, « l’eau de l’agneau ».
Une seconde hypothèse nous renvoie à une plus lointaine racine linguistique indo-européenne, commune au sanscrit. Agni désigne la divinité du feu, dont le rituel aurait pu prendre place sur le site actuel d’Agnac.

Situation

Située au Nord du Département du Lot et Garonne, limitrophe de la Dordogne, la Commune d’Agnac fait partie du canton de Lauzun. Elle est entourée des communes de La Sauvetat du Dropt, d’Eymet (Dordogne), de Bourgougnague, Saint-Pardoux Isaac et Roumagne.

Ses limites sont en majeures parties constituées par le Dropt, l’Escoussou (« la petite rivière qui coule lentement »), la Pisabesque –pour La Sauvetat et Eymet -, par le Siorac –pour Saint-Pardoux-Isaac-, par la Braguèze – pour Roumagne et La Sauvetat -, après avoir serpenté sous le Pont Roman, ce dernier ruisseau courant se jette dans le Dropt.

D’une superficie de 1384 hectares, la commune a essentiellement une vocation agricole même si la population agricole diminue fortement.

Un peu d'histoire

La commune est formée par la réunion de deux paroisses qui étaient avant le concordat signé le 15 juillet 1801 :

  • Agnac, du diocèse de Sarlat,
  • Iffour, du diocèse d’Agen,


Toutes les deux étaient de la juridiction de la Sauvetat de Caumont (du Dropt actuellement) et du district de Lauzun.

La Mairie-Ecole a été construite en 1880 à Monfrange, à la croisée des chemins vicinaux d’Eymet à Saint-Pardoux-Isaac et de La Sauvetat du Dropt à Bourgougnague. Ainsi, elle se trouve au centre de la commune.

C'est sur la commune d'Agnac que fut construite la gare de La Sauvetat du Dropt, qui, entre 1886 et 1853, connut une certaine animation puisque trois trains desservaient quotidiennement dans les deux sens Bordeaux, Marmande et Bergerac. Les Impudents, roman paru en 1943, dans le quel Marguerite Duras évoque le Lot et Garonne, relate ce passé ferroviaire.

Elle possède sur son territoire divers éléments du patrimoine culturel :

  • Eglises d’Agnac et d’Iffour,
  • Pigeonniers  du Manoir du Bout du Pont (répertorié) et de Costy,
  • Moulin d’Agnac et écluse,
  • Manoirs de Péchalbet, de Costy, du Cauze, du Bout du Pont, …
  • Pont Roman : « Vieux Pont sur le Dropt », comprenant 23 Arches enjambe la Braguèze et le Dropt, propriété des, propriété des communes d’Agnac et de La Sauvetat du Dropt. Classé monument historique. Actuellement en cours de restauration.

 

Chiffres clés

  • Superficie : 1384 hectares
  • Population: 465 habitants (2014).
    La politique d’urbanisme menée depuis ces dernières années a vu la population augmenter sensiblement et rajeunir avec l’arrivée sur la commune de jeunes couples avec enfants. L’incidence sur le budget alloué à la commune n’est pas négligeable.


Nom des habitants

Agnacais / Agnacaise ou Agnacois / Agnacoise

 

Venir à Agnac

Votre itinéraire :
Exemple : 86 rue du mail, Angers Exemple : 50 boulevard du Doyenné, Angers

Les circuits de randonnée

Deux circuits de randonnées sont disponible au format PDF :

Coordonnées

Mairie d'Agnac,
Monfrange
47800 AGNAC

Tél: +33(0)5.53.83.01.59
Fax: +33(0)5.53.83.01.59
Email :

    Mairie d'Agnac, Monfrange 47800 AGNAC | Tél: +33(0)5.53.83.01.59 | Fax: +33(0)5.53.83.01.59